Depuis 2005, le moustique tigre s’implante progressivement en métropole. Il a été détecté pour la première fois dans le Lot en 2015 et sa présence s’est confirmée sur quelques communes depuis.

Ce moustique est d’abord une source de nuisances (nombreuses piqûres successives possibles) mais il peut aussi, s’il a piqué une personne déjà malade (retour de voyage d’une zone d’épidémie), transmettre la dengue, le chickungunya ou le Zika.

Pour limiter le risque de transmission potentielle de ces maladies, deux réseaux de surveillance sont mis en place dans le département :

-          un sur le suivi des personnes qui présenteraient les symptômes des maladies évoquées et revenant d’une zone épidémique (professionnels de santé, Agence Régionale de Santé, Santé Publique France…) ;

-          un sur le suivi de la progression géographique du moustique sur le territoire (Département du Lot).

En complément, chacun peut agir soit pour contribuer au réseau de surveillance du moustique tigre (en déclarant sa présence via le site www.signalement-moustique.fr ) soit pour limiter sa progression en adoptant quelques réflexes

 

 

Vous trouverez en complément de cet article un document Pdf pour vous aider à identifier et lutter contre le Moustique Tigre.